Edito du 21 décembre 2014

Annonciation pour nous-mêmes et pour les autres


Que de fois avons-nous entendu ce récit surprenant de l'Annonce faite à Marie ! Lisons, comme si c'était la première fois.

La Vierge est saisie par ce qu'elle entend. Marie fait l'expérience de l'irruption de la grâce de Dieu, de sa prévenance, de son initiative absolue. 

Elle est stupéfaite. Pourtant, totalement disponible, elle se laisse mener, non sans interroger, afin de mieux comprendre.

Quand elle a saisi que tout est donné par pure grâce, alors elle consent.


Ce témoignage de l'annonciation nous recentre sur ce qu'est la foi.

La foi est ouverture et accueil. Elle est découverte que Dieu nous visite. Elle suppose

de notre part la capacité à s'étonner, à se laisser surprendre.


Un coeur clos sur lui-même est inapte à entrer en dialogue avec le Dieu vivant qui se fait tendresse et initiative. La Vierge Marie nous révèle, à la fois, la puissance inventive de Dieu notre Père et la nécessaire collaboration de notre part.


L’Annonciation, placée si près de la Nativité, nous invite à comprendre que l'Incarnation, tout au long de son déploiement et jusqu’à la Croix et la Résurrection, nous plonge dans la profondeur de l'amour de Dieu et nous invite à l'émerveillement.

Osons croire que chacun de nous est appelé à vivre une annonciation au creux de sa vie et que chacun de nous est appelé à devenir annonciation pour les autres.


P. Claude Touraille