Edito du 12 avril 2015

« Cesse d’être incrédule, sois croyant »


Au seuil de la Vigile pascale, le chant de « l’Exultet » nous a permis d’exprimer de manière éclatante la joie, la jubilation de l’Eglise entière accueillant le Christ ressuscité, Lumière du monde.


Nous avons chanté : « Bienheureuse faute de l’homme, qui valut au monde en détresse, le seul Sauveur ! » En effet, la faiblesse de nos premiers parents nous a valu Jésus-Christ en tant que Nouvel Adam et Marie, comme Nouvelle Ève. 


Thomas, absent lorsque le Christ apparaît à ses apôtres après sa résurrection, se montre réticent à croire à celle-ci et demande des preuves. Jésus les lui accorde mais lui recommande un changement radical : « Cesse d’être incrédule, sois croyant ». Puis il lance cet encouragement pour les temps à venir: « Heureux ceux qui auront cru sans avoir vu ! »


Peut-être, pouvons-nous dire « Bienheureuse faiblesse de Thomas. » En effet, devant les difficultés, la maladie, les épreuves, la souffrance, notre foi ne se trouve-t-elle pas vacillante, fragile, voire même inconsistante ou absente ? Par son incrédulité, Thomas nous ouvre le chemin de la persévérance, de la reprise en mains pour finalement cesser d’être incrédule et croire sans avoir vu.


De nos jours, de nombreux chrétiens meurent martyrs en proclamant leur foi ou en n’y renonçant pas. Dernièrement, au Kenya, c’est au cri de « Jésus, sauve-nous ! » que des jeunes filles ont été sauvagement abattues, ne bénéficiant d’aucune clémence humaine.


Aujourd’hui, dimanche de la Miséricorde divine, nous pouvons prier pour que Dieu se montre miséricordieux envers tous et spécialement envers ceux dont la foi est en danger.


Prière et foi vont ensemble et se confortent l’une l’autre. Parmi d’autres propositions, la prière paroissiale, qui a lieu tous les jeudis à 20 h 30 à l’église, vous convie à prier en Église et à vous affermir dans la foi.

Venez nous rejoindre !


L’équipe d’animation de la prière paroissiale